Des nano-aquariums avec des Bettas : nouveaux accessoires de décoration très en vogue

Le design et la décoration d'intérieur n'ont cessé d'évoluer ces dernières années. Tout le monde cherche toujours un moyen original pour donner un look à sa maison. La tendance "bio", façon accompagnement naturel de la photosynthèse est devenue à la mode ces derniers temps, tout le monde accoure vers des articles de décoration recyclés et cherche à intégrer des plantes dans leur maison. C'est assez chic et cela donne une âme à la maison. Pourquoi ne pas prétendre à cette mode avec des plantes aquatiques? Il faut avouer que l'arrivée et l'émergence rapide des nano aquariums a aussi été révolutionnée dans le monde du design aquariophile.

Aujourd'hui, il est désormais possible d'avoir un petit bac d'une contenance de 10 litres chez soi sans s'opposer trop de soucis et sans se ruiner. Ces petits aquariums ont tout de suite séduit les consommateurs et les aquariophiles en herbe, car tout le monde, sans exception, voudrait en avoir un chez soi. Le plus avec cette dernière innovation de l'aquariophilie, c'est qu'il est plus léger et qu'on peut le déplacer facilement d'un emplacement à l'autre même dans les plus petits espaces. La marque Zolux en équipement de matériel est parfaitement adaptée aux besoins des nanos.
Betta burdigala, le poisson combattant bourgogne

Quels hôtes à nageoires choisir pour ces petits aquariums ?

Même si les nano-aquariums sont nettement réduits dans leurs dimensions, ils peuvent tout de même recevoir des locataires, enfin des habitants. On a le choix entre plusieurs espèces de poissons domestiques tels que le poisson rouge ou les poissons combattants comme les Bettas. Ces 2 sortes sont assez courantes et sont surtout conseillées par les experts aux débutants, à l'exception faite de quelques raretés comme Betta chini, une espèce vulnérable au titre de la protection par la l'IUCN. Ils sont faciles à acclimater, à nourrir et ils sont résistants. Mais ces 2 espèces ne peuvent toutefois pas cohabiter ensemble, il faudra faire un choix entre les 2, et autant choisir le plus robuste : le combattant. Si, si!

La plupart des espèces de poissons combattants domesticables sont issues de plusieurs siècles de sélection par l'homme. Il existe aujourd'hui différentes variétés qui pour la plupart ont une belle morphologie, et pour les couleurs, qui veut battre un superbe mâle Betta burdigala. Sa principale particularité réside dans la forme et la couleur de ses nageoires et de sa queue.

Il est difficile de ne pas se laisser séduire par le poisson combattant lorsqu'on le voit pour la première fois dans les vitrines d'une boutique d'aquariophilie. Leur taille standard dépasse rarement les 8 centimètres, donc le combattant s'adaptera facilement dans les petits aquariums, surtout pour les formes à très longues nageoires qui nagent peu.

La reproduction des poissons combattants en nano-aquarium.

L'éleveur assistera à un véritable spectacle lorsqu'il verra un couple de poissons combattants s'accoupler dans l'aquarium. Avant de passer à l'acte, le mâle construira un nid de bulles à la surface de l'eau contenu dans l'aquarium. C'est un spectacle qu'on ne voit pas souvent dans sa vie, alors autant le provoquer lorsqu'on a la possibilité d'élever un couple de combattant dans un seul et même aquarium, tout en incluant des plantes aquatiques pour constituer un bel aquascaping de nano-aquarium.

Toutefois, pour pouvoir assister à ce phénomène, il faudra prendre quelques jours de préparation. En premier lieu, les poissons devront être au top de leur forme lorsqu'ils s'accouplent. Seuls les poissons de plus de 3-4 mois peuvent s'accoupler. Les combattants sont très vulnérables durant l'accouplement, il faudra donc veiller à leur santé quelque jour à l'avance et l'idéal consiste à les placer en aquarium spécifique avec une plante flottante comme un pied de fougère Ceratopteris cornuta.

Une fois ces conditions respectées, il faudra penser ensuite à s'assurer de la qualité de l'eau. L'accouplement devra avoir lieu dans une eau claire et propre et si possible intégrer quelques plantes dans l'aquarium. Quant à la température de l'eau, elle devra être maintenue à 27 degrés pour garantir la survie des alevins. Ces derniers sont très fragiles les 10 premiers jours après l'éclosion des oeufs.